Bibliothèque idéale

Autour d’Alain Resnais, du sport au cinéma, des remèdes à la mélancolie et de l’écriture filmique : quatre ouvrages sortis récemment nous ont enchantés.

Bibliothèque Idéale : Sport et cinéma - Julien Camy et Gérard Camy

Sport & Cinéma

de Gérard et Julien Camy,
Éditions du Bailli de Suffren

 

C’est LE livre de référence absolu pour tout cinéphile amateur de sport, ou cinéphile tout court. Gérard Camy et Julien Camy, père et fils, ont abattu un travail aussi colossal que pertinent : le premier est enseignant et historien du cinéma, a longtemps été critique à Télérama et est à la tête de l’association Cannes Cinéma ; le second est journaliste, documentariste et historien du cinéma. Ils recensent ici un nombre astronomique de films où il est question de sports aussi variés que la boxe, la natation, le base-ball, le cyclisme, la danse, l’aviron, le catch, le patin à glace, le surf ou… les échecs et les fléchettes ! Même le sumo, l’un des plus vieux sports au monde (on apprend qu’il est mentionné pour la première fois dans un texte de l’an 712) a voix au chapitre. Dans ce très bel ouvrage, richement illustré et dont la teinte dominante – un orange lumineux – lui confère un vrai dynamisme visuel, des films célèbres ou rarissimes se côtoient (le spectre de notoriété s’étend de Rocky aux Paumes blanches, film hongrois de Szabolcs Hadj, au chapitre gym !). Outre l’immense travail de compilation, l’ouvrage s’enrichit d’entretiens et de synthèses thématiques, parmi lesquels un article captivant signé Paul Seydor, historien du cinéma et monteur (notamment de Les Blancs ne savent pas sauter de Ron Shelton, avec Woody Harrelson, Wesley Snipes) autour de la question du montage des films de sport. Passionnant et vivifiant !


Bibliothèque Idéale : Alain Resnais - les coulisses de la création

 

Alain Resnais,
les coulisses de la création

de François Thomas,
Éditions Armand Colin

 

C’est un précieux ouvrage, fruit d’un travail de longue haleine qui fait suite à un premier livre d’entretiens L’Atelier d’Alain Resnais, publié par François Thomas en 1989 chez Flammarion. Dans Alain Resnais, les coulisses de la création, l’exégète de l’auteur a rencontré les proches collaborateurs du cinéaste et suivi les tournages de ses films. Les producteurs, Jean-Louis Livi et Julie Salvador, les scénaristes Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri et Laurent Herbiet (qui fut aussi son premier assistant), son fidèle décorateur Jacques Saulnier, son cercle premier de comédiens, Sabine Azéma, Pierre Arditi, André Dussollier, Lambert Wilson, mais aussi ses directeurs de la photo, monteurs, musiciens, et son « joker » et complice Bruno Podalydès, tous évoquent avec une grande précision – guidés par l’écoute et la vigilance de François Thomas – ce que fut leur travail sur les films d’Alain Resnais, de Smoking/No Smoking à Arrival & Departures sur lequel il œuvrait avant sa mort. Nous sommes là au cœur du cinéma et de son artisanat, au cœur d’un univers d’une immense richesse artistique. On apprend, par exemple, que le critère premier de Resnais dans le choix d’un comédien est sa voix et la rencontre de celle-ci avec celle de ses partenaires, comment il choisissait les noms de ses personnages (pour Cœurs, Bruno Podalydès lui suggérait des patronymes puisés dans l’annuaire de Montréal !), ou que François Damiens était en lice pour un rôle dans Arrival & Departures.
Nulle hagiographie ici, mais une très minutieuse et richissime enquête pour comprendre les rouages de la création d’un artiste d’une finesse et d’une fantaisie sans égales.


Bibliothèque Idéale : Remèdes à la mélancolie - Eva Bester

Remèdes à la mélancolie

de Eva Bester,
Éditions Autrement, en partenariat avec France Inter

 

Eva Bester anime l’émission hebdomadaire Remèdes à la mélancolie, chaque dimanche de 10h à 11h sur France Inter. Elle y invite des personnalités de tous horizons à partager leurs « sérums littéraires », « antidotes musicaux », « onguents filmiques », « idées consolatoires » et autres « activités anti-spleen ». Avec érudition, espièglerie, autodérision et sourire, elle commente, se réjouit, interroge, et c’est un régal – sans doute l’un des programmes les plus stimulants de cette antenne.
Dans l’ouvrage qu’elle publie en écho à son émission, Eva Bester revient sur le « mal » en question dans un premier chapitre-synthèse où le spleen se raconte à travers les âges, avant de proposer une sélection des remèdes de cinéastes, musiciens, dessinateurs, acteurs, écrivains, penseurs… Parmi les « onguents filmiques », The Party, To Be or Not to Be, The Big Lebowski ou Un jour sans fin, Buffet froid ou Chantons sous la pluie (choisi de concert par Robin Renucci et Agnès Jaoui !). À leurs côtés : Cioran, Raymond Devos, la pensée mystique perse, les Frères Jacques, Martin Eden de Jack London, Nietzsche, Tex Avery, Topor, la glace iranienne à la rose et au safran ou les guilis. Chacun justifie son choix, puis l’auteur appose son commentaire avec une drôlerie propice à provoquer le fou rire. Le cadeau idéal pour se remonter le moral en cette fin d’année.


Bibliothèque Idéale : Scénario et réalisation Modes d'emploi ? - Frédéric Sojcher et Luc Jabon

Scénario et réalisation
Modes d’emploi ?

de Luc Jabon et Frédéric Sojcher,
Nouveau monde éditions

 

Quelles synergies entre l’écriture du scénario et les questions de mise en scène induites ? Cet ouvrage, écrit par deux réalisateurs et enseignants, décrit avec un vrai sens pragmatique les rouages de l’écriture filmique, au sens large, du script à la postproduction, à travers des exemples précis. Sont soulevées également les questions relatives à l’adaptation, au documentaire, aux séries, mais aussi à Internet, au transmédia, et même – excellente idée – à l’écriture radiophonique. Chaque réalisateur partage, en fil rouge, son expérience personnelle, sur chaque étape évoquée. Chacun avance en explorateur sur ce terrain si délicat : peut-on enseigner le scénario et la réalisation ? Que peut-on transmettre ? C’est ici une belle tentative de partage.